Le DMAIC – étape 1 Définir

DMAICS-Définir

Le DMAIC étape 1 Définir

La phase « Définir » est la toute première étape de la méthode DMAIC. Elle est donc essentielle et le succès des projets Six Sigma repose entièrement sur la précision de son exécution. Vous le savez, le Six Sigma est une démarche rigoureuse et le DMAIC permet de faciliter ce processus qui, aux premiers abords, peut sembler particulièrement complexe. Pour cela, le DMAIC permet de suivre des étapes prédéterminées et ainsi d’avoir une structure sur laquelle se baser pour obtenir des résultats de manière plus rapide et efficace.

Définir les problèmes ou les zones d’amélioration potentielle 

Le Six Sigma a notamment pour but d’améliorer la qualité au sein d’un processus et de se débarrasser des gaspillages afin d’augmenter l’efficacité et l’efficience de l’entreprise. Il est donc crucial de définir à quel problème s’attaquer en premier afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles. Pour cela, le processus doit être clairement défini (en le cartographiant par exemple à l’aide de l’outil SIPOC) afin de pouvoir repérer des anomalies ou des disfonctionnements plus facilement. Le processus général doit donc être observé dans son intégralité afin de ne rien laisser au hasard. Voici quelques exemples d’anomalies : une étape prend plus de temps par rapport aux entreprises du même secteur, le taux de défaut d’un processus est supérieur aux autres processus de l’entreprise ou des autres entreprises du même secteur, les clients se plaignent d’un problème particulier…

Définir les attentes du client

Le client est au cœur de la démarche Six Sigma et certaines entreprises ont tendance à négliger leurs attentes et leurs exigences en se concentrant davantage sur certains aspects en particulier (la diminution des coûts, la réduction des défauts…) que nous avons déjà évoqués au cours du chapitre sur les limites du Six Sigma. Une entreprise qui fonctionne parfaitement au niveau de sa production et qui obtient des taux de qualité quasiment parfaits n’implique pas nécessairement que le produit corresponde bien aux attentes du client ! La méthode de la Voix du Client est une des méthodes généralement employée en vue de mieux cerner le client (observation, enquêtes…). Le modèle de Kano est également un outil particulièrement utile qui met l’accent sur la satisfaction du client.

Attention le Lean et le Six Sigma ce n’est pas de la réduction des coûts.

La Voix du Client

 Définir les objectifs

Comment mettre en place un projet sans déterminer des objectifs ? Il est essentiel pour les membres de l’entreprise de pouvoir se référer à des objectifs bien précis qui permettent d’orienter les efforts dans une direction commune. Les phases suivantes de mesure et d’analyse permettront quant à elles de mieux quantifier ces objectifs sachant que le Six Sigma s’appuie beaucoup sur les statistiques, les chiffres…

 Définir la structure des équipes 

Il est essentiel de définir une équipe dont les compétences techniques et managériales permettront d’assurer le succès de la démarche Six Sigma. Une équipe expérimentée doit être formée afin de prendre en charge les différentes phases du DMAICS et doit disposer de nombreuses qualités : de gestion, d’analyse, de communication…

Définir les ressources à employer

Toutes les entreprises ne déploient pas les mêmes ressources au moment de l’implémentation d’une démarche Six Sigma, d’autant que les ressources dépendent des objectifs déterminés précédemment. Parfois, certains responsables ne donnent pas les moyens nécessaires à une entreprise pour que le Six Sigma ait un réel impact et il est donc crucial de bien étudier et déterminer les ressources nécessaires afin que les nouveaux projets se déroulent de manière optimale.

 Définir les délais 

Il est également important de prévoir des délais précis car le Six Sigma est une démarche hautement rigoureuse. La définition d’échéances permet ainsi de maintenir une certaine rigueur, de motiver les membres de l’entreprise et de mieux contrôler l’évolution du projet.

A la fin de cette étape, il est donc nécessaire d’avoir un plan de route bien défini qui englobe les attentes des clients, les objectifs, l’ampleur du projet, la structure des équipes… Une définition précise de tous ces aspects essentiels au succès du Six Sigma assure que le projet se déroule de manière fluide avec un minimum de (mauvaises) surprises au fil des phases suivantes. Une fois cette étape scrupuleusement étudiée, il est alors possible de passer à la phase suivante de mesure afin de mieux quantifier les nouveaux objectifs.

Valorisez notre travail en partageant ce chapitre. C’est gratuit comme notre article 😉 Merci!

No comments yet.

Laisser un commentaire

Adresse visiteurs 13-15 rue Taitbout 75009 Paris