Les 10 commandements du Lean Manager

Lean-Manager -Lean-Six-Sigma-France

Les X commandements du Lean Manager

L’implémentation de la pensée Lean est particulièrement complexe et le rôle du Lean manager l’est tout autant. En effet, un Lean manager doit posséder de nombreuses compétences et être en mesure de mener l’implémentation du Lean management afin que les membres de l’entreprise acceptent d’adopter une nouvelle philosophie et tous les changements que cela implique, tout en assurant que cette philosophie parvienne à prospérer dans le temps. Voici donc 10 aspects essentiels qu’un Lean manager doit maîtriser afin d’arriver à ses fins et d’assurer une transition réussie vers le Lean.

1 – Comprendre comment améliorer les flux de valeur

 Le Lean manager doit être en mesure d’analyser les flux de valeur (VSM) de l’entreprise et de définir les zones d’amélioration potentielles, permettant entre autres de débarrasser l’entreprise des fameux Mudas (les gaspillages au cœur de la pensée Lean). Le Lean manager doit bien comprendre les tenants et les aboutissants de l’entreprise, sa structure organisationnelle, ses méthodes… afin de comprendre comment la pensée Lean peut avoir un impact réel. Il est également essentiel pour le Lean manager d’avoir une vraie vision qui permettra d’assurer la prospérité de l’entreprise sur le long terme.

2 – Devenir une source d’inspiration

 Les membres de l’entreprise se réfèrent au Lean manager et le prennent pour modèle, c’est pourquoi le Lean manager doit parfaitement appliquer la philosophie Lean pour montrer l’exemple et être une source d’inspiration pour les autres membres de l’entreprise. La philosophie Lean appelle chaque employé de l’entreprise à toujours chercher à améliorer ses méthodes de travail. Ainsi, le Lean manager doit lui-même constamment rechercher la perfection et ne doit jamais se satisfaire du statu quo, de situations moyennes ou de compromis. Le Lean manager doit également questionner chaque étape sachant qu’il y a toujours de la marge pour s’améliorer.

3 – Favoriser l’amélioration continue et la mise en place de standards

 La recherche de la perfection mentionnée ci-dessus peut notamment se traduire par l’implémentation de l’amélioration continue ainsi que la mise en place de standards. Le Lean manager doit s’assurer d’implanter cette philosophie afin d’encourager les membres à aller de l’avant et leur fournir des repères à respecter. La mise en place de standards est particulièrement efficace car elle permet également d’homogénéiser les processus, assurant un certain niveau de qualité à respecter en permanence. Il s’agit d’une fondation solide sur laquelle les employés peuvent se baser afin de rechercher de nouveaux moyens d’améliorer les processus.

4 – Mettre la priorité sur le rôle des membres de l’entreprise

 Aujourd’hui, les entreprises n’ont plus les mêmes priorités que dans les années 50, 60… En effet, une transition a eu lieu et la priorité est maintenant davantage portée sur les membres des entreprises. En effet, ces dernières ont bien compris que la vraie richesse se trouve dans le savoir-faire et les compétences des employés et elles misent donc de plus en plus sur ceux-ci afin de trouver de meilleures solutions et d’améliorer le fonctionnement général de l’entreprise. Cette philosophie qui consiste à impliquer tous les membres est justement au cœur de la philosophie Lean, c’est pourquoi le Lean manager doit mettre la priorité sur cet aspect fondamental. Il doit parvenir à faire comprendre aux employés que le changement ne sera pas possible sans la participation de chacun car chaque maillon de la chaîne compte pour atteindre le succès tant convoité.

5 -Développer les qualités propres au rôle de manager

 Avant même d’être un bon Lean manager, la personne en charge de la transformation Lean doit être un bon manager au sens le plus simple du terme. Il existe de nombreux débats sur le vrai rôle du manager. S’agit-il d’un meneur, d’un coach, d’un chef ? Être manager est loin d’être une tâche facile, car il faut gérer d’innombrables responsabilités, tout en guidant, soutenant et évaluant les employés (entre autres choses). Il est donc important de développer et de bien maîtriser toutes les qualités propres aux managers les plus efficaces.

6 – Favoriser le changement

Il est essentiel que les employés se sentent soutenus et qu’ils n’aient pas peur d’innover et de proposer de nouvelles idées. Le Lean manager a ainsi la lourde responsabilité de créer un cadre de travail propice aux changements afin de créer une dynamique au sein de l’entreprise. Il est nécessaire de donner aux employés les moyens d’évoluer et de contribuer au développement réussi de l’entreprise.

7 – Tirer avantage des transformations Lean des autres entreprises

Un bon Lean manager doit également savoir s’inspirer de l’expérience d’autres managers et d’autres entreprises qui évoluent dans des contextes plus ou moins différents. De plus en plus d’entreprises décident d’implémenter le Lean et même si chaque entreprise est unique et rencontre ses propres difficultés, il est généralement possible de tirer des leçons importantes de leur expérience. Une bonne étude de la compétition et des entreprises concurrentes peut fournir des informations précieuses ainsi que des pistes intéressantes à suivre.

8 – Se rendre sur place

Il est essentiel pour un manager de prendre le temps de se rendre sur place pour constater ce qui se passe de ses propres yeux. En effet, il n’est pas possible pour un manager d’être vraiment efficace s’il n’est pas sur place pour constater lui-même la façon dont les choses évoluent. Les statistiques et les notes ne suffisent pas et les japonais ont d’ailleurs un terme qui permet d’illustrer cette idée : Gembutsu. Selon cette notion, la meilleure façon pour bien comprendre et mieux maîtriser une situation consiste à se rendre directement sur les lieux du problème ou de la zone d’amélioration. Il est ainsi plus facile d’obtenir toutes sortes d’informations précieuses et de discuter directement avec les personnes les plus à même de régler le problème, une tâche beaucoup plus ardue lorsque l’on reste coincé derrière son bureau.

9 – Toujours garder une oreille attentive

Un bon Lean manager se doit d’être toujours très attentif aux demandes de ses équipes et de poser des questions aux employés. La pensée Lean nécessite la participation de tous les membres et le manager doit être en mesure de créer un cadre de travail qui favorise la transmission des informations et des idées. Il est essentiel que les employés se sentent entendus et aient la conviction que leurs idées puissent se concrétiser si elles apportent des améliorations au niveau des processus et des méthodes de travail de l’entreprise. Les canaux de communication doivent donc être conçus de manière à permettre cet échange entre la direction, les managers et les employés, que ce soit par l’intermédiaire de rencontres directes, de groupes de discussion, de questionnaires… Ces canaux vont dans les deux sens car il est bien sûr important que le manager puisse transmettre ses propres directives de manière claire et efficace.

10 – Développer une équipe de confiance

 Un bon manager sait également s’entourer des bonnes personnes. Un manager ne peut pas tout gérer à la fois, c’est impossible et cela n’aurait pas vraiment de sens. C’est pourquoi il est important pour le Lean manager de choisir des personnes de confiance qu’il pourra former et sur lesquelles il pourra compter afin de continuer à implémenter la pensée Lean. En se reposant sur certains membres clés, il pourra plus facilement transmettre ses idées au sein de l’entreprise, tout en bénéficiant de leur propre expérience et de leurs conseils. 

 

Valorisez notre travail en partageant ce chapitre. C’est gratuit comme notre article 😉 Merci

 

Vous voulez en savoir plus la méthodologie Lean Six Sigma ? Rejoignez-nous :

No comments yet.

Laisser un commentaire

Adresse visiteurs 13-15 rue Taitbout 75009 Paris