William Edwards Deming – Le statisticien

 Lean-Biographie-William-Deming

William Edwards Deming

William Edwards Deming (1900 – 1993) est un théoricien américain de l’amélioration continue. C’est au Japon que ses théories acquièrent leurs premiers succès. Le point culminant fut sa célèbre expérience des billes rouges. Selon W. Edwards Deming, les entreprises souffrent de « de sept maladies mortelles ». Pour améliorer leur efficacité, Deming mit au point « 14 principes » dont il fait la description dans son livre « Out of the Crisis». Il est aussi connu pour sa roue aux 4 étapes (Plan – Do – Check – Act ) destinée à développer une amélioration continue.

Des petits boulots au doctorat à Yale

« Les écoles de management enseignent comment on manage aujourd’hui. En d’autres mots, elles enseignent la perpétuation du style de management actuel. Elles enseignent la perpétuation de notre déclin »  (voir d’autres citations de William Edwards Deming )

Dans ses jeunes années, William passe son temps entre l’école et les petits boulots pour subvenir aux besoins de sa famille. Au collège un professeur reconnaît son potentiel et le convainc de prolonger ses études malgré le manque de ressources de ses parents. Il sort de Yale avec le titre de docteur en mathématiques et physique théorique.

Sa carrière débute alors au ministère de l’Agriculture américain où il enseigne les statistiques utilisés pour augmenter les rendements agricoles et, parallèlement à son poste, il continue ses travaux de recherche.

Pendant la deuxième guerre mondiale, il participe au service des industries d’armement dans le but d’améliorer la productivité et la qualité du matériel de guerre. Grâce à ses méthodes, l’Amérique produit d’énormes quantités d’armes de haute qualité avec des ouvriers de faible qualification.

La notoriété au Japon

« Le travailleur n’est pas le problème. Le problème est en haut : le management ! »

Puis, Deming est envoyé par les Etats-Unis au Japon où il sera rattaché à un bureau de statistiques directement rattaché au Président des Etats-Unis. C’est l’industrie nippone, alors en pleine reconstruction, qui adoptera les théories de management de Deming. Grâce à elles, le Japon construira son empire et exportera ses produits jusqu’en Amérique.

Pendant ce temps, les entreprises américaines restent fermement accrochées au taylorisme et continuent de fermer la porte aux préceptes de Deming. Il faudra attendre un journaliste et une émission de télévision « Si le Japon peut le faire, pourquoi pas nous ? » pour que l’Amérique se décide à écouter et reconnaître l’efficacité de ses principes.

A partir de ce moment, il démarre une croisade de séminaires (250 au total entre 1981 et 1993) avec sa célèbre expérience des billes rouges.

Deming apporte une nouvelle perspective du management qu’il œuvrait à transformer de fond en comble. L’entreprise, tels qu’il la concevait, devait maîtriser la coordination de ses processus et participer à la progression de ses employées. Il prétendait que les méthodes de management actuelle conduisaient l’économie mondiale à un cul de sac. Il suffit de voir les immenses pertes, les misères et le chômage.

Le prix Deming

Il existe un Prix Deming qui récompense dans le monde les individus ou les entreprise impliquées dans l’amélioration du management. Limité au Japon au début de sa création, il a été ouvert au reste du monde en 1986.

Cet article vous a plu? Valorisez notre travail en partageant notre article ! C’est gratuit comme lui Merci 🙂

Adresse visiteurs 13-15 rue Taitbout 75009 Paris