Favi France : Innovez avec Jean-François Zobrist et sa vision humaniste du Lean Management

Lean Management de Favi Lean Six Sigma France

Favi France : Innovez avec Jean-François Zobrist et sa vision humaniste du Lean Management

Les sociétés actuelles reposent sur des systèmes hiérarchiques où les besoins des salariés sont relégués au second plan pour laisser la place à la recherche constante de moyens visant à minimiser les dépenses superflues de l’entreprise. Communication, performance ainsi que prise d’initiative des ouvriers y sont freinés par la présence d’une entité possédant plus de pouvoirs et de privilèges. C’est en Picardie, à travers la société Favi, que nous allons découvrir une autre vision du management d’entreprise appelée le management de Favi. Système plus libéral où la gestion horizontale est le seul mot d’ordre, découvrez entre ces lignes les détails de ce nouveau concept original.

Qu’est-ce que le modèle de management Lean de Favi ?

Cette nouvelle gestion d’entreprise a été imaginée par Jean-François Zobrist à la fin des années 70. La méthode de management de Favi consiste à mettre chaque entité dans la société sur un même pied d’égalité où chaque individu possède une place importante au sein de l’unité, peu importe son titre, ses aptitudes ainsi que ses atouts. Tous les collaborateurs au sein de Favi sont ainsi autonomes et œuvrent ensemble dans l’unique but d’enrichir la notoriété et le capital de l’entreprise.

Management Lean De Favi

Le management de Favi est surtout basé sur les valeurs auxquelles Jean-François Zobrist porte beaucoup d’attention, telles que la motivation, les conditions de travail ainsi qu’une confiance du travailleur. Le modèle de management de Favi permet ainsi à chaque salarié de fournir plus de résultats et d’idées qui entraîneront un impact positif dans la productivité de la société, comme nous pouvons le voir sur les parts de marché du groupe Favi : 70% de la production mondiale en fourchettes de boîtes de vitesses et rotors des moteurs électriques.

Chaque salarié est pleinement responsable de la bonne satisfaction du demandeur sans avoir besoin des directives d’un contrôleur ou toute autre entité supérieure. De plus, les ouvriers s’organisent entre eux concernant les alternances, les heures de travail de chacun, les congés et toute autre condition de travail qui, dans le système de management traditionnel, est arrangée par une autre branche administrative. Les travailleurs se regroupent, selon leurs besoins, en plusieurs petits ateliers pour un client ou pour une tâche précise comme la maintenance. Un animateur est élu par le plus grand nombre dans chaque petite usine pour être leur interlocuteur auprès des clients. Ce dernier est aussi le responsable qui prend en charge le bon déroulement du projet : investissements de la mission, planning de l’atelier, etc. Il est libre de revenir à son poste habituel lorsqu’il le décide ou quand l’équipe choisit un autre animateur.

 

Les caractéristiques principales du management de Favi

Malgré la grande liberté des salariés dans le système de management Favi, quelques principes sont cependant nécessaires pour éviter le désordre :

  • « C’est celui qui fait qui sait » : le dirigeant doit prendre conscience des expériences et des compétences de chaque ouvrier à son poste. En effet, ceux-ci sont les mieux placés pour connaître l’utilisation et les avantages de chaque machine ainsi que les performances des différentes installations industrielles. En leur laissant les pleins pouvoirs au niveau de leur méthode de travail, les ouvriers seront plus productifs et pourront même apporter des idées novatrices au sein de l’équipe. Le management de Favi aidera ainsi chaque employé à être plus heureux dans son travail et à être plus motivé à donner le meilleur de lui-même.
  • « L’homme est bon » : malgré le fait que chaque salarié décide de ses congés, de son salaire et d’autres détails, chaque ouvrier est plus respectueux envers son prochain puisque chacun est traité de la même manière. En ce sens, en cas d’absence dans une équipe, c’est à cette dernière de se débrouiller pour achever à temps la mission. Dans le cas d’un désaccord entre des ouvriers, ces derniers peuvent alterner leur poste avec d’autres ateliers d’une autre mission ou encore choisir une autre tranche horaire de travail. Bref, toutes les solutions de collaborations, qui ont une influence positive au sein de l’entreprise, peuvent être appliquées par les ouvriers.
  • « Ecoute du client » : c’est ce principe qui anime tous les ateliers dans le management de Favi. En effet, l’entente et l’organisation sont facilement atteintes lorsque toute l’équipe ne possède que cet unique objectif de combler les besoins du client.
No comments yet.

Laisser un commentaire

Adresse visiteurs 13-15 rue Taitbout 75009 Paris