16. Flux tiré et Kanban

Bonjour et bienvenue à ce nouvel épisode de l’aventure Lean Six Sigma.

Un des sept gaspillages, nous l’avons vu, est la surproduction. La surproduction, c’est-à-dire, produire plus que ne l’exige la demande, est la conséquence de ce qu’on appelle un ‘flux poussé’. Un ‘flux poussé’ est un mode de gestion de processus qui recherche la rentabilisation maximale de l’outil de production (des machines tournant à plein régime et qui ne s’arrêtent jamais, des employés occupés en tout temps, etc). Cette logique engendre des stocks à de nombreux maillons de la chaine de production et, in fine, un excédent de produits.

C’est un peu comme quelqu’un qui ferait des kilomètres inutiles en voiture pour rentabiliser celle-ci encore ou quelqu’un qui ferait des réserves en mangeant sans arrêt sous prétexte que la nourriture est disponible.

En comprendra aisément que ce comportement n’est pas optimal … Comment éviter cela ? En réalisant un « flux tiré », c’est-à-dire produire et, donc approvisionner au prorata de la demande réelle, ni plus, ni moins.

Comment réaliser un tel flux ? Très simplement, en utilisant ce qu’on appelle un « Kanban ». C’est un mot japonais qui veut dire « signal ». Signal de production ou de réapprovisionnement.

Ces kanban peuvent être, par exemple, sonores ou visuels. Nous sommes environnés de nombreux kanban dans la vie de tous les jours: c’est la jauge d’essence qui s’allume quand nous devons refaire le plein de carburant, nos portables ou ordinateurs qui émettent un son quand il est temps de les recharger ou tout simplement, la faim, qui se fait ressentir quand il est temps de se nourrir …

Une fois mis en place dans une organisation, ces systèmes très simples et visuels, facilitent grandement la gestion des stocks en indiquant clairement quand il est temps de passer commande, comme sur cet exemple (voir image).

Nous espérons que ce petit épisode, vous met « en appétit » pour découvrir la suite de nos aventures Lean Six Sigma. Tiens, encore un kanban au fait …

Merci de votre attention et à très bientôt.