Le Six Sigma Black Belt

Six-Sigma-Black-Belt-Définition

Le Six Sigma Black Belt 

L’implémentation réussie de projets Six Sigma repose sur de nombreux intervenants expérimentés que l’on classe généralement en fonction de plusieurs grades appelés ceintures. Ces ceintures (vertes, jaunes ou encore noires) permettent de mieux cerner les rôles et les responsabilités de chaque membre de l’équipe Six Sigma et ainsi de mieux structurer les équipes lors de l’implémentation du Six Sigma au sein d’une entreprise. Dans ce chapitre, nous allons nous concentrer sur les Six Sigma Black Belt (les ceintures noires), le grade le plus élevé, afin de mieux comprendre leurs rôles et leur importance dans l’organisation d’un projet.

 Un oiseau rare

Devenir un Six Sigma Black Belt nécessite de maîtriser de nombreuses qualités et compétences, et il est donc nécessaire de suivre un parcours bien défini de grades avant de pouvoir recevoir ce titre prestigieux. En effet, il est crucial de maîtriser des techniques spécifiques au Six Sigma relatives à la qualité, tout en démontrant d’excellentes compétences managériales, ce qui fait donc du Six Sigma Black Belt une perle rare difficile à trouver (ou plutôt à former). La plupart des entreprises font en sorte d’implanter une équipe entièrement dédiée au Six Sigma directement au sein de l’entreprise. Cependant, certaines entreprises de taille plus modeste, et qui n’ont donc pas forcément les ressources nécessaires pour avoir une équipe Six Sigma à disposition en permanence, peuvent tout de même bénéficier des avantages de cette méthode en faisant appel à un consultant Black Belt et à une équipe Six Sigma extérieure à l’entreprise.  Peu importe la situation, les qualités suivantes sont exigées du Six Sigma Black Belt.

 Connaître le Six Sigma sur le bout des doigts 

 Le Six Sigma Black Belt a pour rôle de déchiffrer toutes les subtilités du Six Sigma et de pouvoir les exploiter à travers la définition d’objectifs et la mise en place de solutions adaptées. Il doit donc parfaitement maîtriser les bases, les principes, les outils et les pièges de cette démarche complexe. Cette expertise se développe progressivement grâce au passage de grades successifs propres au Six Sigma. De nouvelles techniques font également leur apparition en permanence obligeant le Six Sigma Black Belt à constamment rester au fait des nouvelles méthodes et techniques employées. Il n’est donc pas rare pour les Six Sigma Black Belt de devoir intégrer des formations dans leurs programmes déjà chargés.

 Une connaissance approfondie  de l’entreprise

Le Six Sigma Black Belt doit parfaitement connaître la structure et l’organisation de l’entreprise avec laquelle il travaille, ainsi que l’environnement général dans lequel elle évolue. Se familiariser avec les employés et le rôle de chacun est essentiel afin de pouvoir répartir les tâches et les responsabilités de manière optimale. Le Six Sigma Black Belt a également la responsabilité de former les autres membres de l’entreprise, ceintures vertes et jaunes incluses.

 Maîtriser les outils statistiques

Le Six Sigma repose sur des techniques statistiques obtenues à partir des données de l’entreprise, c’est pourquoi un Six Sigma Black Belt doit également maîtriser de nombreux outils et techniques statistiques afin de gérer la collecte et l’analyse de données et définir des objectifs pertinents.

Maîtriser le DMAIC et de nombreux autres outils 

Nous avons déjà eu l’opportunité d’évoquer le DMAICS, une des méthodes régulièrement mises en place dans le cadre d’une démarche Six Sigma. Le Six Sigma Black Belt doit bien évidemment maîtriser cet outil et ses différentes phases (définir, mesurer, analyser…) afin de mieux définir les objectifs, les délais, les ressources et mettre en œuvre des solutions qui donneront de réels résultats.

DMAAC Définir, Mesurer, Analyser, Améliorer, Contrôler Lean Six Sigma Belgique

 Maîtriser différentes compétences managériales 

Il ne suffit pas de connaître le Six Sigma sur le bout des doigts, encore faut-il pouvoir transmettre ses connaissances et son enthousiasme aux autres membres de l’entreprise. Le Six Sigma Black Belt prend ainsi souvent le rôle de leader, ce qui est loin d’être donné à tout le monde, d’où la difficulté de trouver des Black Belts compétents en mesure d’aider l’entreprise à atteindre ses objectifs. Pour certains, l’instinct de leader est inné, pour d’autres il peut être nécessaire de travailler sur le développement de cette qualité indispensable par la multiplication des formations et des projets. Le « Master » Black Belt est un titre que les Blacks Belt peuvent par exemple atteindre après avoir fait leurs preuves suite à de nombreux succès au sein d’une entreprise. On attend bien évidement d’eux qu’ils maîtrisent parfaitement le Six Sigma, en plus de démontrer des capacités uniques de gestion et de communication.

 La clé de voûte du Six Sigma

En conclusion, le Six Sigma Black Belt joue le rôle d’une clé de voûte qui permet d’assurer la réussite des projets issus de la démarche Six Sigma. Son efficacité repose sur un équilibre délicat entre compétences managériales et techniques et c’est cette fusion qui permet à un Six Sigma Black Belt de guider des projets vers le succès.

Valorisez notre travail en partageant ce chapitre. C’est gratuit comme notre article 😉 Merci!

No comments yet.

Laisser un commentaire

Adresse visiteurs 13-15 rue Taitbout 75009 Paris